Propreté en entreprise : quelques faits sur le SARM

Qu’est-ce que le Staphylococcus aureus (S. aureus)?

Le Staphylococcus aureus, souvent abrégé « S. aureus », est une bactérie dont sont souvent porteurs les gens en santé, et qui se trouve sur la peau et dans le nez. On estime que 25 à 30 % de la population est porteuse d’une colonie (c'est-à-dire que des bactéries sont présentes sans causer d’infection) dans le nez. Le S. aureus peut cependant parfois causer une infection. Le S. aureus est l’une des causes d’infections cutanées les plus fréquentes aux États-Unis. La plupart de ces infections cutanées sont mineures (boutons, furoncles, etc.) et peuvent être traitées sans antibiotiques (aussi appelés antimicrobiens ou antibactériens). Le S. aureus peut par contre causer des infections plus graves comme une infection des plaies chirurgicales, une infection sanguine ou une pneumonie.

Qu’est-ce que le SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline)?

Certaines bactéries S. aureus résistent aux antibiotiques. Le SARM est une souche de S. aureus résistante aux antibiotiques de type bêta-lactamines. Les antibiotiques bêta-lactamines comprennent la méthicilline et d’autres antibiotiques couramment utilisés comme l’oxacilline, la pénicilline et l’amoxicilline. Alors que 25 à 30 % de la population est colonisée par le S. aureus, seul environ 1 % est colonisé par le SARM.

Qui peut être infecté par le S. aureus ou le SARM?

Les infections à S. aureus (et à SARM) se produisent le plus souvent chez les personnes au système immunitaire affaibli fréquentant des hôpitaux ou d’autres établissements de soins de santé (centres de soins longue durée et centres de dialyse, par exemple). Ces infections associées aux soins de santé comprennent les infections de plaies chirurgicales, les infections urinaires, les infections sanguines et la pneumonie.

Qu’est-ce que le SARM communautaire (SARM-C)?

Le S. aureus et le SARM peuvent aussi infecter des personnes qui ne fréquentent pas les hôpitaux ou des établissements de soins de santé (voir le SARM associé aux soins de santé). On appelle infection à SARM-C les infections à SARM qui affectent des personnes qui n’ont pas été hospitalisées ou qui n’ont pas subi d’intervention médicale (dialyse, chirurgie, pose de cathéter) dans la dernière année. L’infection communautaire à S. Aureus ou à SARM peut se produire chez des personnes en bonne santé et se présente généralement sous la forme d’infections cutanées, comme des boutons et des furoncles.

Les infections à S. aureus et à SARM sont-elles très fréquentes?

Le S. aureus constitue l’une des causes d’infections cutanées les plus répandues aux États-Unis et une cause fréquente d’infection des plaies chirurgicales, d’infections sanguines et de pneumonie. Bien que la majorité des infections à SARM se produisent chez les patients dans les hôpitaux et d’autres établissements de soins de santé, on les retrouve de plus en plus dans le reste de la population. Une étude d’incidence menée en 2003 suggère que 12 % des infections cliniques à SARM sont d’origine communautaire (on note cependant des variations en fonction de la région et de la population).

À quoi ressemble une infection à S. aureus ou à SARM?

Les bactéries S. aureus, dont le SARM, peuvent causer des infections qui ressemblent à des boutons ou des furoncles qui peuvent être rougeâtres, enflés et douloureux ou contenir du pus ou d’autres liquides. Les infections plus graves peuvent provoquer une infection des plaies chirurgicales, une infection sanguine ou une pneumonie.

Comment puis-je prévenir les infections à S. aureus ou à SARM?

Montrez de bonnes mesures d’hygiène et de santé à vos employés :

  • Bien se laver les mains avec du savon et de l’eau ou utiliser du désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Garder les coupures et les éraflures propres et mettre un pansement sur les blessures jusqu’à la guérison.
  • Éviter les contacts avec les blessures ou les pansements de quelqu’un d’autre.
  • Ne pas partager les objets personnels comme une serviette ou un rasoir.

Peut-on traiter les infections à S. aureus et à SARM?

Oui. La plupart des infections à S. aureus et à SARM se traitent avec des antibiotiques. Si vous prenez des antibiotiques, assurez-vous de prendre toutes les doses, même si vous vous portez mieux, sauf si votre médecin vous dit autre chose. Ne donnez pas vos antibiotiques et ne gardez pas les comprimés restants pour un autre moment.

Plusieurs infections de la peau causées par le S. aureus pourraient cependant être traitées simplement en drainant les abcès ou les furoncles, sans antibiotiques. Le drainage des furoncles et des abcès doit uniquement être effectué par un professionnel de la santé.

Si l’état de l’infection ne s’améliore pas quelques jours après avoir consulté un professionnel de la santé, consultez de nouveau. Si des personnes de votre entourage développent la même infection, demandez-leur de consulter un professionnel de la santé.

Se peut-il qu’une infection à S. aureus ou à SARM réapparaisse après avoir été guérie?

Oui. Une infection à S. aureus ou à SARM peut réapparaître même après avoir été guérie. Pour éviter une telle situation, suivez les conseils de votre professionnel de la santé toute la durée de l’infection, puis appliquez les mesures de prévention une fois l’infection guérie.